Le VHS entre au musée

Magnétoscope VHS

Hasard... Quelques jours avant la nouvelle, je m'interrogeais sur le sort à donner aux dizaines de cassettes vidéo conservées envers et contre tous.

Et, le 22 juillet dernier, survenait l'annonce par Funai Electric, relayée par Nikkei, de l'arrêt de la production des magnétoscopes VHS, encore vendus sous la marque Sanyo.

Dernier fabricant à produire ces appareils, après l'arrêt de la production chez Sony en 2002, Funai Electric n'a pu que tirer les conséquences du caractère obsolète du produit et de la chute des ventes.

Une page se tourne.

Le phénomène est classique en matière de technologie : qui se souvient, entre autres, des postes à galène ? À lampes ? La plupart des jeunes n'ont jamais vu un magnétophone à bande, un électrophone...

L'obsolescence... qui ne frappe pas que les technologies, mais aussi les modes, idées, principes, comportements, usages et coutumes.

Et l'humain lui-même, « has been » dit-on en anglais. De la perte d'une futile célébrité, ce qui n'est pas bien grave, à l'indifférence, aux clivages, à l'obsolescence intergénérationnels, ce qui l'est.

Mais rassurons-nous, une nouvelle vie s'offre au VHS : dans le monde des collectionneurs, des nostalgiques passionnés. Un nouveau marché s'ouvre aussi, de niche certes !

Alors, peut-être ?...

E.-H. Hurel